Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2015

50 books 16th - 20th Librairie Veyssière Sigma - Tours, France.

Chers clients bibliophiles, chers confrères.

Veuillez trouver ci-joint notre dernière liste d’ouvrages anciens et modernes, dans laquelle figurent 50 ouvrages, allant d’une très rare Bible Hystoriale en français jusqu’à un manuscrit original de J. Luis Borges.

Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Nous pouvons vous adresser une version sur papier sur simple demande.

Elie et J. Paul Veyssière

                        

Dear customers and colleagues,

We are pleased to attach our recent list of 50 books, including a very scarce Bible Hystoriale gothique,  and a important manuscript of J. Luis Borges

We hope you find something of interest.

Elie et J. Paul Veyssière

Veuillez cliquer :   catalogue 2015.pdf


Anciens et modernes

Partie ancienne : du numéro 1 au numéro 28

1..-[100143] ARISTOTE.
AristotelouV Peri tecnhV rhtorikhV. Tou autou Peri poihthkhV.
Aristotelis Stagiritae Rhetoricum libri tres. Ejusdem de poetica liber unus..
Paris. Jean Libert. 1625.
In-8, 4 pages, 350 pages, 86 pages. Texte sur deux colonnes, grec et latin. Plein vélin
moucheté du temps. (Mouillure claire en début d'ouvrage dans la partie supérieure. Piqûre de
ver en marge des 6 premiers feuillets..
Précieux exemplaire portant sur le titre l'ex libris manuscrit d'Antoine Arnauld (1612-
1694), dit le Grand Arnauld, l'un des personnages majeurs du Jansénisme et de Port-
Royal.
La langue grecque, langue de la Septante, fut très contestée dans les pays catholiques, l'Italie
exceptée (en raison de l'importante colonie grecque) à partir du milieu du XVIème siècle,
après le Concile de Trente. La Vulgate latine devait être la règle pour les Catholiques, et la
lecture de la Septante était réservée aux Protestants. Seuls, à peu de chose près, restaient en
France les imprimeurs de villes protestantes (Saumur, La Rochelle, Sedan, Charenton etc...),
et, pour quelques ouvrages non hétérodoxes, l'Imprimerie Royale.
La langue grecque était généralement considérée comme une langue de discorde, pour ne pas
dire une langue dangereuse.
Cet état de fait dura près de deux siècles. A Port-Royal, haut lieu de la contestation politicoreligieuse,
l'apprentissage de cette langue était une évidence, et presque une arme.
Le caractère grec utilisé par Jean Libert, spécialisé dans cette typographie, est un Garamond
assez usé, de taille Cicero (Pica en anglais), qui provient peut-être du fonds de Guillaume
Morel.
Le papier d'impression est médiocre.
Nombreux passages soulignés sur les 75 premières pages.
(Schweiger, page 56. A consulter l'indispensable ouvrage de Jean-Christophe Saladin "La
bataille du grec à la Renaissance", Editions "Les Belles Lettres")
2 500,00 €


2..-[150055] BAIF, Jean Antoine de
Les Mimes, Enseignemens et proverbes de J.A. de Baïf..
Toulouse. Jean Jagourt. 1619.
In-12, (5 ff) dont le titre-frontispice représentant le portrait de Baïf signé G.C. f., et 164v
feuillets. Pleine basane fauve, encadrement à froid, filet droit sur les coupes, tranches dorées.
(Mors fendillés en tête et en queue sur 2 cm). .
L'édition originale du Premier Livre est de 1576 (Paris, Breyer). La première édition
réunissant les Quatre Livres est de 1597 (Paris, Patisson) ; c'est aussi la dernière édition
parisienne. Lui succèdent 5 éditions toulousaines chez Jean Jagourt (1605, 1608, 1612, 1613
et 1619), toutes strictement identiques. Ces 5 éditions toulousaines présentent la même
particularité : les 2 derniers chiffres de la date sont manuscrits. Il est probable qu'il s'agit d'une
seule et même édition, dont les exemplaires furent mis en vente progressivement.
Il existe à la même date une édition de Tournon, chez Claude Michel.
Ce sont les dernières éditions anciennes des Mimes, jusqu'à la réédition Droz de 1992.
Rare : un seul exemplaire répertorié en France.
800,00 €


3.-[70] BIBLE DE PLANTIN.
Biblia ad vetustissima exemplaria castigata.
Antverpiae, ex officina Christophori Plantini. MDLXV..
Fort in-8, (16 ff), 392 et 98 feuillets, (21 ff). Veau de la fin du XVIIème siècle, filets
d'encadrement et fleurons d'angle. (Reliure endommagée mais solide : coins, coiffes, mors à
restaurer.).
Titre dans un encadrement architectural et marque de Plantin rehaussés à l'or. Lettrines
enluminées.
Une correction a été apportée en cours d'impression au feuillet 96 de l'Ancien Testament :
deux lignes imprimées ont été collées sur un passage probablement fautif. Ce procédé peu
courant évitait aussi bien la réimpression de tout le cahier que l'insertion d'un carton.
Cette édition en petits caractères Brevier, dits aussi Mignonne (53 mm pour 20 lignes) pour
le texte, et caractères minuscules Nonparel (40 mm pour 20 lignes) semble rare. Elle manque
à Ruelens et de Backer ; le catalogue Labore et Constantia de la Librairie Speeckaert, rédigé
par C. Sorgeloos (Bruxelles, 1990), décrit un exemplaire sous le numéro 138 en précisant
"No complete copy in the Museum Plantin-Moretus".)
(Voet, n°681 ; Speeckaert, n° 138.)
500,00 €


RARISSIME « BIBLE HYSTORIALE »
4..-[3286] BIBLE HISTORIALE.
Le premier (Le second) volume de la Bible en Françoys.
On les vend à Lyon en la rue de la Platiere en la maison de Pierre Bailli marchant.
(Colophon : "A lhonneur et louenge de dieu nostre createur a este imprimee ceste Bible
en françoys hystoriée pour Pierre Bailly marchant libraire demourant a Lyon Lan de
grace Mille CCCCC XXXI").
Lyon. Pour Pierre Bailly. 1531.
2 tomes en 1 volume in-folio (333 X 228 mm). (8 feuillets), 195 feuillets et (1 feuillet) blanc ;
(8 feuillets), 173 feuillets et (1 feuillet) blanc. Plein veau janséniste. Reliure du XXème siècle.
(Premier titre empoussiéré et réenmargé dans l'angle supérieur sans atteinte au texte, à
l'encadrement ou à la figure du verso. Déchirures sans manque réparées sur ce même titre.
Mouillures saines. Rousseurs.).
Commandée par Charles VIII à Jean de Rély, la première édition de la Bible Hystoriale, ou
Grant Bible, première bible imprimée en langue française, fut publiée à Paris en 1498 par
Antoine Vérard. Elle ne comportait pas alors les Psaumes.
"Et a este ceste Bible en françoys la premiere foys imprimee a la requeste du tres chrestien
Roy de France Charles Huytiesme de ce nom. Et depuis a este corrigee et imprimee et avec ce
adiouste le psautier (comme dict est) affin que la Bible fut toute complete" (Prologue du
premier volume).
"Ceulx qui ne le peuvent veoir ni lire, par faulte que ilz nont point été endoctrinez es lectures
en leur jeunesse, il leur est necessite de le ouyr, et en ce faisant, ilz mectront oysivte hors de
leurs entendemens, et prendront substantations divines pour efforcer leurs corps et leurs ames
en bonnes vertus... Il vous vault mieulx occuper en divine escripture quil ne faict es rommans
parlans damours et de batailles qui sont plains de menteries." (Prologue du second volume).
Cette édition de 1531, imprimée en caractères gothiques, reprend, avec quelques variantes, les
bois utilisés à Lyon dans l'édition de 1518 par Jacques Sacon, et dans l'édition partagée en
1521 entre Sacon et Pierre Bailli.
Il existe selon Eléonore Fournié, qui a dressé un catalogue des éditions de la Bible Historiale,
2 éditions chez Bailli à cette date (n°14 et 15), qui présentent quelques légères différences.
Notre exemplaire appartient plutôt à l'édition numérotée 14, bien que renfermant aussi (en
plus des 7 bois spécifiques à cette édition) 2 des 3 bois propres au n°15.
La collation des éditions Sacon, Sacon-Bailli et Bailli est toujours la même.
Détail des illustrations :
Titres en rouge et noir, dans un encadrement gravé sur bois. Caractères gothiques. 141 bois
gravés, dont les deux titres.
Le bois gravé (63 X 99 mm) placé dans le riche encadrement du titre du premier volume
représente Saint Jérôme.

Deux bois, dans le même volume, sont aux 2/3 de page (221 X 194 et 215 X 172 mm): Saint
Jérôme et le lion, avec, posés sur des lutrins 3 manuscrits ouverts, représentant les versions
de la Bible hébraïque, grecque et latine, au début du "prohème" (221 X 194 mm) ; et la
Création du Monde en 6 tableaux (215 X 172 mm). Les 71 autres bois du premier volume
mesurent environ 95 X 60 mm (y compris un bois au verso du titre représentant Saint Jérôme
et le lion.
Le titre du second volume porte en son centre, dans le même encadrement que le titre du
premier volume, la marque de Pierre Balli "Je vis an esprance".
Deux bois, dans ce second volume, sont à mi-page : un Clerc Enseignant, au début du
prologue (127 X 180 mm), et le Roi Salomon au feuillet I recto (140 X 198 mm). La grande
majorité des autres bois de ce second volume sont de très petit format (environ 30 X 20 mm),
les autres de format moyen (environ 50 X 90 mm)
Des six exemplaires de cette édition de 1531 (n°14) conservés dans les bibliothèques
françaises, trois (Bibliothèque Nationale, BM. Lyon, Musée Calvet à Avignon) sont
incomplets. Seuls semblent complets les exemplaires de la Mazarine, d'Auxerre et de
Grenoble. Trois exemplaires en Angleterre (Londres, Cambridge, Oxford), un en Allemagne,
un en Suisse, un à la B.N Italienne, un aux Etats-Unis (New-York). Aucun exemplaire dans
Fairfax-Murray ni dans Rothschild. Bechtel (Catalogue des Gothiques français, B. 168)
indique 1536 pour le second volume. Baudrier, II, 2. Chambers n°54.
Toutes les éditions des Bibles Hystoriales sont très rares sur le marché.
Provenance : Le 9 de May je ay heu de messeurs les cordeliers de Valreas. (XVI ou XVIIème
siècle. A la fin de la Table du premier volume).
2 provenances illisibles sur le premier titre, datées 1570 et 1629.
Sur le premier feuillet blanc précédant le titre, 44 vers en français :
"Trois Rois destrange contree
charges de riches presantz
s'en viennent (?) en Judee
pour adorer cest enfant
Lange la dict Je lay ouy
Il le nous faut croire ainsi
Lange a dict aux pastoureaux
Abandonnez la vos troupeaux
venez faire honneur
à nostre Seigneur"……
et un poème de 11 vers latins "ad sacerdotes vareacensis [sic] In adventu (???) episcopi. Tous
du XVIème siècle. Au verso de ce feuillet, 6 lignes latines, commençant par ces mots "Initium
sapientae est timor domini", datées de Valreas, 17 juin 1662, et signées Darmance
Dans la marge supérieure du tome II, feuillet 98 verso : note illisible datée 1579
Dernier feuillet du tome II, verso : "Lan 1571 et le 9 de octobre le jour (?) a plu six foys et a
fat beau temps et doux et amable".
Dernier feuillet blanc, recto : poème épigrammatique latin de 12 vers (écriture XVIème).
6 500,00 €


NOUVEAU TESTAMENT GREC DE L'IMPRIMERIE ROYALE

5..-[2562] H KAINH TOU IESOU CRISTOU DIAQHKH.
Ek BasilikhV TupografiaV. 1642.
Grand in-folio (430 X 295 mm). Faux-titre, titre-frontispice entièrement gravé signé Mellan,
453 pages, (1 page). Exemplaire entièrement réglé.1/2 veau maroquiné vert foncé. Reliure
pastiche de style Empire parfaitement établie par Dambroise..
Très bel exemplaire, à très grandes marges (63 mm en tête, 98 mm en queue, 88 mm en
gouttière), entièrement réglé. Les figures sur cuivre sont encadrées de 3 réglures, les titres des
livres sont soulignés de 4 réglures, et les titres des chapitres de 3 réglures.
L'ouvrage, somptueusement imprimé en Grecs du Roi, est orné de 21 bandeaux, 21 lettrines et
11 culs-de-lampe, tous très finement gravés sur cuivre.
Sans aucun doute le plus beau des Nouveaux Testaments imprimés en grec au XVIIème
siècle, et l'un des plus beaux, tous siècles confondus. Comme le remarque Henri-Jean
Martin (Livre, pouvoirs et société à Paris au XVIIème siècle, page 100), il s'agit de la seule
réédition du texte d'une bible du XVIème siècle, celle de Robert Estienne, peut-être sous
l'influence de Tanneguy Lefèvre, correcteur de l'Imprimerie Royale du Louvre. Tanneguy
Lefèvre (Caen 1615- Saumur 1672), helléniste distingué, étudia chez les Jésuites de La
Flèche. Il se fit protestant en 1644, 2 ans après l'édition de ce Nouveau Testament grec.
7 000,00 €


EXEMPLAIRE DE DEDICACE
6..-[100119] BREVIAIRE DE SAINT-OMER.
Breviarium Audomarense Illustrissimi & Reverendissimi in Christo Patris D.D.
Alexandri-Josephi Mariae-Alexii de Bruyères-Chalabre, Audomarensis Episcopi …
consilio editum.
Pars Hyemalis, Pars Aestiva, Pars Autumnalis, Pars Verna.
Parisiis sumptibus suis ediderunt Bibliopolae Usuum Parisiensum. 1784.
4 vol. in-8 (220 X 145 mm), plein maroquin du Levant cerise, triple filet d'encadrement,
grandes armes au centre des plats de Alexandre-Joseph Marie-Alexis de Bruyères-
Chalabre, "au lion rampant". Roulettes intérieures, toutes tranches dorées. Gardes de soie
tabis bleu ciel. Reliures parisiennes de grande qualité. (Mouillures dans les marges
inférieures du volume "Pars Autumnalis" et dans les marges du volume "Pars Aestiva",
tendant à fragiliser le papier)..

Alexandre-Joseph Marie-Alexis de Bruyères-Chalabre (Castelnaudary vers 1735 – Barcelone
1796) premier aumônier du Comte d’Artois, fut à partir de 1774, évêque de Saint-Omer - le
dernier évêque de cette ville : l’évêché fut en effet supprimé en 1796.
Ce Bréviaire de Saint-Omer fut édité par l'évêque de Bruyères-Chalabre, et préfacé par lui.
1 500,00 €


6..-[3252] CATO, VARRO, COLUMELLA, PALLADIUS.
Libri de re rustica a Nicolao Angelio ....nuper maxima diligentia recogniti et typis excusi
cum indice et expositione omnium dictionum Catonis, Varronis, Columellae, Palladii
quae aliqua enucleatione indigebant.
[Colophon : Florentiae per heredes Philippi Iuntae. Anno domini 1521, die XXVIII
mensis septembris. Leone Decimo Pontificae Max.]
Florence, par les héritiers de Philippe Giunta. 1521
.
In-4°, (20 feuillets), 222 feuillets [chiffrés par erreur 218], 125 feuillets, et ( 1 feuillet) pour
la marque d'imprimeur. 1/2 vélin rigide, dos sans nerf orné de filets dorés. Reliure allemande
du tout début du XIXème siècle. (Mouillures saines dans les marges inférieures d'une centaine
de feuillets)..
Edition assez rare des Scriptores de Re Rustica. Elle reprend en grande partie l'édition des
Giunta donnée en 1515.
"Riproduce l'ed. 1515 con l'aggiunta del commento di I.P. Fortunato al libro X De cultu
hortorum di Columella, con le note del Beroaldo." (Camerini : I Giunti tipografi editori di
Firenze, n°155).
600,00 €


7..-[25109] DU CANGE, Charles DU FRESNE, seigneur
Glossarium ad scriptores mediae et infimae latinitatis in quo latina vocabula novatae
significationis aut usus rarioris, Barbara et Exotica explicantur ... complures aevi medii
ritus et mores ... et obsoletate voces...
Auctore Carolo du Fresne, domino du Cange...
Lutetiae Parisiorum, typis Gabrielis Martini. Prostat apud L. Billaine. .1688
3 volumes in-folio. (4 feuillets) dont le frontispice, CXCVIII colonnes, 1372 colonnes ; (2ff),
824 colonnes et 808 colonnes ; (2ff) et 1560 colonnes ; (2ff), 11 eaux-fortes à pleine page, et
72 pages pour la De Imperatorum Constantinopolitanorum ... numismatibus dissertatio.
Plein veau du temps, dos très ornés. (Quelques défauts aux reliures : légères épidermures,
coiffes endommagées, défauts bénins aux mors et aux coins.).
Bon exemplaire, dans des reliures solides et agréables malgré les défauts signalés, imprimé
sur un papier bien blanc, de l'édition originale de cet ouvrage considérable sur la langue
latine du Moyen-Age.

Certes, l'édition de 1733 donnée par les Bénédictins en 6 volumes augmentée en 1766 de 4
volumes de supplément, soit 10 volumes in-folio, est plus complète ; assurément l'édition de
1840-1850 en 7 volumes in-4 est mise en meilleur ordre - mais c'est cette édition de 1688
qui fonde la lexicologie médiévale, donnant la définition de 140 000 mots tirés de plus de
5000 auteurs de la basse latinité, et proposant au monde savant une nouvelle perception du
Moyen-Age.
"Immense recueil où, sous un titre modeste, il a élevé l'un des monuments les plus
remarquables et les plus fameux de l'érudition du Grand Siècle. " (Grand Dictionnaire
Universel du XIXème siècle, article Du Cange.)
(Brunet, II, 851.)
800,00 €


8..-[150025] DURET, Jean.
Advertissemens sur l'Edict d'Henry Roy de France et de Pologne, faisant droict aux
Remonstrances proposées par les Estats du Royaume assemblez par son commandement
en la ville de Bloys l'an 1576. Par Jean Duret, jurisconsulte de Molins en Bourbonnois.
Lyon. Benoist Rigaud. 1587.
In-8, titre, 434 feuillets et (26 feuillets) pour les tables ; (4 feuillets) signés N-N4 pour
l'Extraict des Registres de Parlement de Bretagne du 28 avril 1580 faisant Vérification de
l'Ordonnance de Blois ; (6 feuillets) pour le Privilège et les errata. Demi-veau moderne,
pastiche de reliure romantique. Toutes tranches dorées. Exemplaire lavé et parfaitement
établi.
Cette ordonnance de Blois, promulguée en 1579 fait suite à la réunion des Etats Généraux en
cette ville en 1576 ; elle marque un moment important dans l'histoire du droit français. Elle
renferme de nombreuses dispositions sur la police générale du royaume, sur la justice, le
commerce, les universités, les hôpitaux, les "compaignies des gens de guerre" et "les putains"
("Enjoignons ... de chasser les filles de joye s'il s'en trouve à la suite desdites compaignies et
les chastier de peine de fouet et pareillement les goujats ... et s'ils y retournent, estre pendus
et estranglez sans autre forme de procez", article CCCXI), les tavernes et cabarets, la banque
et l'usure, le roi lui-même ("Roys doivent rejetter leur profit particulier pour soulager le
peuple ; Roy père du peuple ; Roy ne soit dissimulé ni pipeur ; Roy vaut mieux que loy ; Roy
régissent par conseil ; Roys se soubmettent à la justice ; Royne a les privilèges du Roy", etc...)
; les astrologues et les libraires ("Tous devins et faiseurs de prognostication et almanachs
excédant les termes de l'astrologie licite seront punis extraordinairement et corporellement. Et
défendons à tous imprimeurs et libraires, sur les mêmes peines, d'imprimer ou exposer en
vente aucuns almanachs ou prognostications que ... ils n'aient été vus et visitez", article
XXXVI). Etc... etc... De nombreux articles tentent de réglementer les mariages, et de limiter
les mariages clandestins ; cette mesure cherche surtout à empêcher les mariages mixtes entre
catholiques et protestants.
Ex-libris manuscrit du temps : P. Henin sur le titre ; et Henin, sur le premier feuillet de
l'Extraict des Registres de Parlement de Bretagne.
300,00 €


9..-[2437] FAUJAS-SAINT-FOND, Barthélémy.
Histoire naturelle de la Montagne de Saint-Pierre de Maestricht, par B. Faujas-Saint-
Fond, administrateur et professeur de géologie au Museum National d'Histoire
Naturelle de Paris.
A Paris, chez J. Jansen, Imprimeur-Libraire. An 7ème de la République Françoise.
(1799).
Grand in-4° (327 X 245 mm), 263 pages. 1 plan de la Montagne Saint Pierre, et 54 planches
hors-texte, certaines dépliantes. Pleine basane racinée du temps. Dos orné, sans nerfs.
(Infimes épidermures sur les coupes)..
Bel exemplaire de l'édition originale d'un des textes majeurs de paléontologie, publiée en
même temps qu'une édition in-folio de 184 pages, qui renferme les mêmes planches. Elle est
imprimée sur un papier vergé fort.
Les planches IV et LI représentent une mâchoire fossile de 4 pieds de longueur. Considérée
comme celle d'un crocodile par Faujas-Saint-Fons, par d'autres naturalistes comme celle d'un
cétacé, elle sera rapprochée par Cuvier d' une espèce disparue de varan géant aquatique, et
recevra en 1822 son attribution définitive : il s'agit de la mâchoire d'un "mosasaure", reptile
aquatique de plus de 15 mètres de long, qui fut au crétacé, il y a environ 75 millions d'années,
le plus grand prédateur de la faune marine.
Cette trouvaille fut la première preuve évidente de l'extinction d'une faune de très grande
taille, plus de 20 ans avant la découverte de restes de dinosaures.
3 500,00 €


10..- .-[100129] FROGER
Relation d'un Voyage fait en 1695, 1696 & 1697 aux Côtes d'Afrique, Détroit de
Magellan, Brésil, Cayenne, et Isles Antilles par une Escadre des Vaisseaux du Roy
commandée par M. De Gennes. Faite par le Sieur Froger, Ingénieur volontaire sur le
Vaisseau Le Faucon Anglois..
Amsterdam. Chez les Héritiers d'Antoine Schelte. 1699.
In-12, titre-frontispice, (6 ff), 227 pages. 28 planches gravées, dont 7 dépliantes. Veau du
temps. (Mors et coiffes frottés)..
La première édition de cet important voyage est de Paris, 1698, avec le même titre-frontispice
et les mêmes planches. Il y eut des rééditions en 1700, 1702 et 1715.
Froger, jeune ingénieur et cartographe français, alors âgé de 19 ans, s'embarqua par goût de
l'aventure avec Jean Baptiste de Gennes, futur gouverneur de Saint Domingue, qui avait des
buts de commerce et de flibuste.
Son récit contient des détails précis sur l'esclavage, sur les richesses naturelles des pays
traversés, et sur les "fortunes" de mer. On y trouve entre autres un plan de l'Ile de
Gorée, où vivent "environ 100 François et quelques familles de Laptos ou Nègres libres,
que la Compagnie [du Sénégal, installée à Gorée depuis 1693] gage pour aller à la traite
de côté et d'autre".
Cette expédition marque aussi les débuts des voyages français d'exploration par le
Détroit de Magellan.
La vue dépliante de Rio de Janeiro (San Sebastien) dessinée par le jeune écrivain du bord est
considérée comme la première vue "définitive" de la ville.
En raison d'épidémies à bord, la plus grande partie de l'équipage mourut avant son retour à La
Rochelle en 1697.
(Duviols, p.425 ; Barba de Moraes, p.333 ; Gay, 232).
1 500,00 €


GAZETTES TOURANGELLES POUR L’ANNEE 1666
11..-[100126] GAZETTES IMPRIMEES A TOURS.
Gazettes. Nouvelles Ordinaires du 7 janvier 1666 au 30 décembre 1666.
Imprimé à Tours par Pierre Gripon, imprimeur et libraire, suivant la copie imprimée à
Paris, au Bureau d'Adresse. 1666.
98 numéros en 1 volume in-4°. 1/2 percaline de la fin du XIXème siècle. Pagination continue
–mais erronée- de 1 à 600. (Il manque 2 feuillets à la Gazette du 28 janvier. Nombreuses
erreurs de pagination. Mouillures éparses, marquées mais saines.).
Collection complète de l'année 1666 de la Gazette et des Nouvelles Ordinaires
imprimées à Tours, probablement unique collection conservée. La Bibliothèque de
Tours possédait 5 années de la Gazette imprimée dans cette ville (1646 à 1649, et 1672),
mais ces ouvrages ont été détruits pendant la dernière guerre.
Fondée en 1631 par Théophraste Renaudot, la Gazette de France est considérée comme le
premier journal français. "Si, dès le début des années 1630, la Gazette peut parvenir dans
toutes les provinces du Royaume, sa diffusion supporte cependant le poids d'un double
handicap : son acheminement est lent, et il coûte cher" (G. Feyel, "La Gazette en province à
travers ses réimpressions", page 4). Les contrefaçons fleurissent.
Renaudot encourage la création de Bureaux d'Adresse, d'abord pour diffuser la Gazette
imprimée à Paris, puis rapidement pour y imprimer les "copies" provinciales, tentant ainsi de
freiner les contrefaçons. Tours est la quatrième ville de province, après Rouen, Lyon et
Bordeaux, à ouvrir un Bureau d'Adresse, probablement dès 1646.
Il n'existe pratiquement pas de renseignement sur l'atelier tourangeau avant 1701 : à cette
date, l'imprimerie de la veuve Gripon qui réimprime la Gazette n'est composée que de deux
typographes, le maître et un compagnon. "Le texte était composé à la diable, très rapidement,
et les lignes ondulaient bien souvent! Il était certainement possible d'achever en 10 à 14
heures (....) les formes nécessaires à la composition." (G. Feyel, page 122). Le temps
nécessaire au tirage des 150 exemplaires (toujours en 1701) est estimé de 1h 30 à 2 heures.
Les salaires de province étant nettement plus bas que ceux de Paris, les Gazettes étaient
vendues moins chères et dans un délai à peine supérieur, puisque les courriers chargés des
copies pouvaient partir de Paris dès le vendredi soir, alors que la Gazette ne s'y vendait que le
samedi.

Entre les n°s 6 du 11 février et 7 du 18 février, un occasionnel intitulé « Deux déclarations
du Roy, l’une pour déclarer la guerre aux Anglois et l’autre leur enjoint de se
retirer hors du Royaume de France », imprimé chez Gripon « Imprimeur et Libraire,
rue de la Sellerie près le Bureau des Messagers, à L’Imprimerie Royale » (4 pages)
Références : G. Feyel :"La Gazette en province à travers ses réimpressions. 1631-1752.
(.Holland University Press. 1982). J. Sgard : "Dictionnaire des journaux. 1600-1789. (Voltaire
Foundation, 1991)
2 500,00 €


12..-[111] LA ROQUE, Gilles-André de
Traité de la noblesse et de toutes ses différentes espèces Nouvelle édition augmentée des
traités du blason des armoiries de France : de l'origine des noms sur-noms : et du ban
et arrière-ban .
Rouen. Pierre Le Boucher et Jore père et fils 1734.
1 vol. in-4, ( 12 ff ) et 426 pp ; (1 ff) ; 52 pp ; 80 pp ( 1 ff) ; 164 pp (2 ff) Veau blond du
temps, riche décor sur le dos ( coiffe supérieure fragile, infimes épidermures ) .
Bel exemplaire de cette édition estimée, qui rassemble en un seul volume quatre traités de La
Roque publiés d'abord séparément, en format in-12 ou in-4. La Roque était historiographe
du roi, et l'un des plus célèbres héraldistes de son temps.
450,00 €


13..-[100130] LE MAIRE, Jacob
Les Voyages du Sieur Le Maire aux Isles Canaries, Cap-Verd, Sénégal, et Gambie. Sous
Monsieur Dancourt, Directeur Général de la Compagnie Roïale d'Affrique. .
Paris. Chez Jacques Collombat, rüe Saint Jacques, Au Pelican. 1695.
In-12, (4 feuillets), (2 feuillets) pour le Catalogue des livres nouveaux qui se trouvent chez le
même Libraire ; 205 pages et (11 feuillets) pour la Table et le Privilège. 6 planches horstexte,
dont un plan dépliant. Exemplaire entièrement réglé. Tranches dorées. Plein maroquin
rouge, filet droit d'encadrement sur les plats. Filets hachurés sur les nerfs, sur les coupes et
intérieurs. (Petit accroc à la coiffe supérieure. Un coin écrasé.).
Très bel exemplaire de l'édition originale, très rare en maroquin du temps.
Premier à décrire aussi précisément la Sénégambie, Le Maire, chirurgien embarqué pour la
Compagnie française d'Afrique, s'intéresse autant au commerce et ressources locales, qu'aux
coutumes et traditions des peuples de Sénégambie, à leurs manières de chasser, de pêcher, ou
de combattre. Quelques renseignements importants sur l'esclavage. (Gay, Bibliographie de
l'Afrique et de l'Arabie, 367)
2 800,00 €


14..-[383] MAITTAIRE, Michel.
Opera et fragmenta veterum poetarum latinorum profanarum et ecclesiasticorum.
Londini. Apud Nicholson, Tooke & Tonson. 1713..
2 volumes in-folio (410 X 260 mm), (5ff), 803 pages, (1f), 805-1752 pages, (6ff) et 7 pages.
Plein cuir de Russie bois de rose, triple encadrement de filets dorés dont deux s'entrecroisant
en demi-cercles sur chaque côté, dos ornés de filets dorés, tranches dorées. Elégante reliure,
probablement anglaise, inspirée de certains décors de Bozérian. (Une coiffe et coins frottés ;
quelques rousseurs sur le premier et le dernier cahier de chaque volume ).
Bel exemplaire, sur beau vergé (grand papier?) de l'édition originale de cette "collection
recommandable pour sa belle exécution typographique, mais beaucoup moins recherchée
aujourd'hui qu'autrefois". (Brunet, III, 1327).
Une note ancienne au crayon à la fin du tome I indique que cet exemplaire serait celui "de F.
Didot, vente faite en 1808 par M. de Bure. N°624 du catalogue. Prix de vente : 582
francs."
700,00 €


« SEUL OUVRAGE IMPORTANT D’HISTOIRE GRECQUE » AU XVIIème SIECLE
15..-[2883] MARCASSUS, Pierre de.
Histoire grecque où se void fidèlement déduit par la suite des temps et l'ordre des
matières tout ce qui est arrivé de plus mémorable parmy les Grecs, aux guerres qu'ils
ont eues entr'eux ou contre les Estrangers, jusques à l'anéantissement de leur grandeur
et de leur liberté. Avec une table fort ample des principales matières.
Par Pierre de Marcassus. Aux despens de l'autheur.
Chez P. Rocolet, Imprimeur et Libraire ordinaire du Roy. 1647..
Grand in-folio, (4ff), 821 pages chiffrées 825. Bien complet du feuillet blanc EEeee précédant
la Table alphabétique. Reliure du temps en veau granité. (Epidermures ; coiffes et coins très
frottés ; 1 mors fendu sur quelques centimètres)..
En dépit des défauts de reliure, bel exemplaire, très blanc, imprimé sur un vergé fort, avec
de grandes marges (420 X 290 mm). Le relieur a conservé un feuillet témoin BBbb3.
Pierre de Marcassus (1584-1664), avocat au Parlement de Paris et professeur au Collège de La
Marche, est l'auteur de pièces de théâtre, de poèmes et de romans inspirés de l'antiquité, ainsi
que de nombreuses traductions, tant de poésie (Horace) que de philosophie (Aristote-sans
doute à partir d'une traduction latine).
"Le seul ouvrage important d'histoire grecque de cette époque semble être une
compilation en français, l'Histoire Grecque de Pierre de Marcassus." (Henri-Jean Martin :
Livre, pouvoirs et société à Paris au XVIIème siècle, page 198).
900,00 €


16..-[150024] MAROT, Clément.
[OEuvres de] Clément Marot.
Lyon. Jean de Tournes. 1558.
In-16, (13 ff), 597 pages, (1 page) blanche ; 314 pages, (1 feuillet) blanc au recto portant un
fleuron au verso. Exemplaire réglé. Vélin ivoire rigide XVIIème, probablement hollandais.
(Déchirure réparée sur le titre ; l'exemplaire a été massicoté un peu trop sévèrement, avec
atteinte infime à quelques titres courants et manchettes en fin d'ouvrage)..
Le portrait de Marot, l'encadrement du titre de la seconde partie ("Traductions") et les 22
figures sur bois sont en coloris ancien, assez médiocre, avec report au dos des figures.
"Réimpression page pour page de l'édition de 1553 (...). Il y a lieu cependant de signaler la
distinction toute exceptionnelle des u et des v, mais le principal intérêt de ce volume est
d'offrir sur le titre, au lieu de l'encadrement de 1553, un portrait en médaillon de Clément
Marot. Ce bois (...) porte en légende les mots Clément Marot et dans l'intérieur les lettres L M
N M [La Mort N'y Mord].
Cette planche présente de nombreuses analogies avec un portrait authentique de Marot,
portrait ayant appartenu à Théodore de Bèze. (...)
La distinction des u et des v est presque partout observée ; c'est, croyons-nous, l'un des plus
anciens exemples que l'on puisse citer". (Cartier, Bibliographie des éditions des de Tournes,
n°409, ne cite, en 1937, que 2 exemplaires : celui du British Museum, et le sien. Nous ne
localisons aujourd'hui encore que 2 exemplaires : celui du British Museum, et celui de la BU
de la Sorbonne, qui est peut être celui de Cartier)
1 500,00 €


17..-[6502] MEZERAY, François Eudes du.
Histoire de France depuis Faramond jusqu'à maintenant. Oeuvre enrichie de plusieurs
belles et rares antiquitez et d'un abrégé de la vie de chaque Reyne, dont il n'estoit
presque point parlé cy-devant. Avec les portraits au naturel des Roys, des Reynes et des
Dauphins ... Le tout embelly d'un recueil nécessaire des médailles qui ont esté fabriquées
sous chaque règne...
A Paris, chez Mathieu Guillemot, 1643-1646-1651.
Trois forts volumes in-folio. Frontispice d’après Claude Vignon, titre, 8 feuillets dont un
portrait équestre de Louis XIII gravé par Daret, un portrait de la Régente accompagnée de
ses deux jeunes fils, Louis tenant une couronne et un sceptre ; 1042 pages. Frontispice, titre,
1194 pages, (22 ff). Titre, (3 ff), 1-682, (1 cahier RRrr* intercalé entre RRrr1 et RRrr2), 683-
1232 pages, (4 ff).
(Desquamations bénignes sur les plats. Quelques salissures dans la marge supérieure des
pages 30 à 36 du tome I ; le feuillet RRrr6* du tome III est doublé, et quelques lettres du
feuillet suivant signé RRrr2, qui présentait un défaut d’impression, ont été anciennement
refaites à la plume)..

Bon exemplaire de la belle et rare édition originale, avec les trois volumes aux bonnes
dates. Le premier tome est publié un mois après la mort de Louis XIII, représenté dans une
glorieuse statue équestre. 62 portraits gravés à pleine page des rois, reines et dauphins,
accompagnés de quatrains de G. Baudoin. Très nombreuses figures de médailles, gravées
sur cuivre.
François Eudes du Mézeray (1610-1683), dans sa dédicace à la "Reyne Régente" Anne
d'Autriche déclare "qu'elle n'y verra pas seulement les Roys dans leurs chars de triomphe, elle
y verra aussi les Reynes à leurs costez partager avec eux l'éclat de la Couronne et les louanges
des plus Royales actions. Certes je me suis estonné beaucoup de fois dequoy la négligence de
nos Historiens laissoit si longtemps ces illustres Princesses dans l'obscurité...".
A partir de Clotilde, femme de Clovis Ier, cinquième roi de France, les reines et princesses
bénéficient du même traitement que leur digne époux : elles sont pour la plupart représentées
par une eau-forte à pleine page soulignée d'un quatrain de Baudouin, suivie d'une biographie,
aussi nourrie que le permet "la nonchalance des historiens".
C'est assurément la première fois qu'un historien insiste à ce point sur le rôle des
femmes de sang royal.
Le succès de l'ouvrage permet à Mézeray d'entrer à l'Académie Française en 1648, en
remplacement de Voiture, et d'obtenir la charge d'historiographe du Roi. Sa confortable
pension lui fut supprimée par Colbert, qui supportait mal que l'historien fût en relation
avec les libertins érudits, et lui reprochait quelques mazarinades publiées sous le
pseudonyme de Saudricourt.
Son Histoire de France, maintes fois rééditée en différents formats, principalement sous
forme d'abrégé, fit autorité jusqu'au début du XIXème.
(Tchemerzine, Répertoire de livres à figures du XVIIème siècle, page 346)
Ex-libris Dupleix de Bacquencourt, conseiller d'état. (Fin XVIIIème).
1 500,00 €


UNE BIBLIOTHEQUE HISTORIQUE EN 131 VOLUMES
18..-[431] MEMOIRES HISTORIQUES RELATIFS A L’HISTOIRE DE FRANCE
Collection complète des mémoires relatifs à l'histoire de France depuis le règne de
Philippe-Auguste jusqu'au commencement du XVIIème siècle. Avec des notices sur
chaque auteur, et des observations sur chaque ouvrage.
[ suivi de ] Collection des Mémoires relatifs à l'histoire de France, depuis l'avénement
de Henri IV jusqu'à la paix de Paris conclue en 1763. Avec des notices sur chaque
auteur et des observations sur chaque ouvrage..
Paris. Foucault, libraire. 1819-1829.
52 et 78 tomes reliés en 131 volumes in-8 (il y a en effet un tome XXI bis dans la seconde
série), cartonnage bradel vert, dos orné. Bel exemplaire avec quelques rares défauts aux
coiffes..

Rare et précieuse collection complète de ces mémoires sur l'histoire de France, dans son
cartonnage de parution. Cette collection, dirigée et éditée par Petitot et Monmerqué, est
une véritable bibliothèque historique à elle seule.
Parmi les mémoires, citons, pour la première série, outre des Extraits de manuscrits arabes
sur les Croisades, les mémoires de Villehardouin, Joinville, Du Guesclin, Christine de Pisan,
Boucicaut, Olivier de La Marche, Philippe de Commines, Jean de Troyes, Bayard, Louise de
Savoie, du Bellay, Montluc, Castelnau, Marguerite de Valois, Palma Cayet, Fontenay,
Mareuil, etc... ainsi que le Journal de l'Estoile.
Pour la seconde série, outre les Oeconomies Royalles de Sully et la Notice sur Port Royal, les
mémoires du Duc de Richelieu, de Jeannin, Estrée, Pontchartrain, Rohan, Bassompierre,
Madame de Molleville, Mademoiselle de Montpensier, du Cardinal de Retz, de La
Rochefoucauld, du Duc de Guise, d’Omer Talon, de l’Abbé de Choisy, de Madame de
Lafayette, Madame de Caylus, du Duc de Noailles, de Forbin, Duguay Trouin, Duclos,
Madame de Staal, etc...
Chacune des deux séries se termine par un volume de table "excellente, à la fois alphabétique
et méthodique, qui est l'oeuvre de M. Delbare" (Franklin, Les sources de l'histoire de France,
289).
Ex-libris gravé : Henry Houssaye, de l'Académie Française.
Henry Houssaye (1848-1911) écrivain et historien, fut élu en 1894 à l'Académie Française.
4 000,00 €


19..-[150053] MOLIERE, Jean Baptiste Poquelin, dit.
Oeuvres de Molière. Avec des remarques grammaticales, des avertissements et des
observations sur chaque pièce, par M. Bret..
Paris. Par la Compagnie des Libraires Associés. 1773.
6 volumes in-8 (200 X 121 mm). Plein veau glacé noisette. Filets d'encadrement ; dos très
ornés. Reliures pastiche habilement établies..
Portrait de Molière d'après Mignard ; et premier tirage de la célèbre illustration de
Moreau Le Jeune, riche de 33 hors-texte et de 6 fleurons. L'exemplaire présente toutes les
remarques de premier tirage : numérotation redoublée des pages 66-67 et 80-81 du tome I ;
signatures visibles pour les planches du Sicilien et de l'Avare.
(Boissais-Delplanque, 126. Tchemerzine VIII, 360. Cohen, 398 : "La suite des figures de
Moreau est une de ses plus estimées).
1 100,00 €


20..-[2193] POUQUEVILLE, F.C.H.L. de .
Voyage dans la Grèce, comprenant la description ancienne et moderne de l'Epire, de
l'Illyrie grecque, de la Macédoine Cisaxienne, d'une partie de la Triballie, de la
Thessalie, de l'Acarnanie, de l'Etolie ancienne et Epictète, de la Locride Hespérienne, de
la Doride et du Péloponèse ....
Paris. Firmin-Didot père et fils. 1820-1821.
5 volumes in-8. (2ff), XXXXLII, (1) et 510 pages, (1 f. d'errata) ; (2ff), 624 pages, (1 f.
d'errata) ; (2ff), 576 pages (1 f. d'errata) ; (2ff), 462 pages (1 f. d'errata) ; (2ff), 3 pages
d'Avertissement), 630 pages. 5 frontispices, 1 plan, 3 cartes dépliantes, 1 portrait d'Ali Pacha
et 1 planche gravée reproduisant un "Bouiourdi" ou reconnaissance de dette d'Ali Pacha
envers Pouqueville. 1/2 veau vert, dos sans nerf à 5 caissons délimités par des filets dorés,
pièces de titre et de tomaison fauve, décor doré alternant avec des fers poussés à froid.
(Infimes épidermures ; rousseurs marquées sur les faux-titres, les titres et les frontispices)..
Edition originale.
Bon exemplaire en dépit de rousseurs en début de chaque volume, probablement provoquées
par les serpentes des frontispices, qui représentent un portrait d'Ali Pacha (gravé sur cuivre,
non signé), et des costumes régionaux (lithographies de Lasteyrie d'après les dessins de Melle
Robineau). Il y a un autre portrait d'Ali Pacha dans le tome I, daté 1822, remarquablement
gravé par Fauchery d'après un dessin de Colin.
Cet ouvrage, considéré par Brunet comme "sinon le meilleur, du moins le plus complet que
l'on eût publié jusqu'alors sur la Grèce moderne" (IV, 850) connut une seconde édition en
1826, augmentée des événements les plus récents, mais en revanche amputée de l'Histoire de
l'Epire (Istoria suntomoV thV Hpeirou) par Nepota Duk, en grec et en français, qui
occupe les pages 198 à 355 du tome V et de l'importante "Notice sur les événements arrivés
dans l'Epire pendant l'année 1820. Guerre contre Ali Pacha" aux pages 380 à 497 du même
volume. Ces deux importantes pièces ne se trouvent que dans cette édition.
(Droulia, 1210-1213 pour l'édition de 1826 -son ouvrage ne prend pas en compte l'année 1820
; Blackmer 1346 ne décrit que la seconde édition).
1 600,00 €


21..-[2435] ROBERTSON, William.
L'histoire de l'Amérique.
Paris. Panckoucke. 1778.
4 volumes in-12, (2 ff), I-XXVII, 28-34 et 400 pages ; 653 pages ; 586 pages ; 433 pages et (3
ff). Plein veau raciné du temps. (Quelques coins légèrement frottés)..
Bon exemplaire de cette traduction en français par J.B. Antoine Suard du livre qui faisait
autorité au XVIIIème siècle sur le sujet. Cette édition en 4 volumes in-12 a été publiée en
même temps qu'une édition en 2 volumes in-4°. L'édition originale anglaise est de 1777.

L'ouvrage est illustré de 4 grandes cartes dépliantes (Carte du Golfe du Mexique, des Isles et
Pays Adjacents. Carte de l'Amérique Méridionale. Carte du Mexique ou Nouvelle Espagne.
Carte des Pays situés sur la Mer du Sud.) et d'une planche dépliante représentant la "Table
Chronologique des Mexicains".
A la fin du tome IV se trouve le "Catalogue des livres et manuscrits espagnols que M.
Robertson cite dans son Histoire", riche de plus de 150 titres.
700,00 €


22..-[200235] SAINT NON. [Jean Claude RICHARD, abbé de].
Voyage pittoresque ou description des Royaumes de Naples et de Sicile.
A Paris. 1781-1786. Avec approbation et privilège du Roi.
[Colophon : De l'Imprimerie de Clousier, rue de Sorbonne].

4 tomes en 5 volumes grand in-folio (pages mesurant 510 X 332 mm) 1/2 basane rouge à
coins. Reliures du temps. (Coiffes très frottées, ou abrasées ; coins très frottés. Reliures
solides, mais très sèches. Ors ternis. Quelques rousseurs.).
Edition originale de cet ouvrage majeur, qui crée la vogue des "Voyages Pittoresques" en
France, et sert de modèle à ceux de Houel, Choiseul-Gouffier, Cassas etc...
Saint-Non choisit dès sa trentième année se consacrer aux beaux-arts. Il entreprend en 1759
un voyage en Italie au cours duquel il se lie d'amitié avec Fragonard et Hubert Robert dont il
devient le mécène et le commanditaire. Tous trois vont de conserve à Naples et en Sicile au
printemps suivant. Ils étudient inlassablement les beautés naturelles et picturales du pays,
couvrent les fouilles de Paestum, Herculanum et Pompéi, et leurs dessins sont réunis par
Saint-Non, qui y joint des dessins d’autres artistes français présents en Italie, tels Jean-
Baptiste Tierce, compagnon du Marquis de Sade, Choffard, Cochin, Houel et bien d’autres
pour nourrir son gigantesque projet éditorial.

De retour à Paris en 1761, il fait graver par les meilleurs artistes de son époque les 542
planches et vignettes qu'il rapporte, sous la direction de Benjamin de Laborde (co-auteur des
Tableaux de la Suisse avec Zurlauben). Il s'attelle lui-même à la tâche avec un grand talent, et
grave à l'aquatinte 24 culs-de-lampe et un bandeau reproduisant parfaitement les subtilités du
lavis selon un procédé de son invention.

Saint-Non entreprend seul la suite de l'édition de son chef-d'oeuvre.
Cette luxueuse publication, destinée à un nombre très restreint de riches amateurs, dépasse ses
forces et ses muyens : Saint-Non y engloutit sa fortune mais aussi celle d'un de ses frères,
toutes deux considérables. Il mène néanmoins l’entreprise jusqu'au bout, ne conservant pour
ressource que les revenus de son abbaye. Il meurt en 1791.
Cet exemplaire ne possède pas dans le tome II, page 52, la planche dite du "Phallus", qui
passe pour certains comme l'indication d'un premier tirage. Cette opinion est contestable par
le texte lui-même (II, page 52) :"Une des curiosités les plus rares, les plus extraordinaires du
Musaeum de Portici est une suite nombreuse de ces Phallums ( FalloV) ou Priapes trouvés
dans les fouilles d'Herculanum. (...) Nous avons appris qu'on en avait fait graver à Naples sur
une planche séparée quelques-uns des plus étranges et des plus curieux. Mais des descriptions
et des détails un peu étendus à cet égard répugnant infiniment à nos moeurs et aux idées
reçues parmi nous, nous renvoyons ceux qui pourront y porter le plus de curiosité à cette
partie de la Collection même d'Herculanum, tome VI, pages 363 et suivantes". Il semble donc
que cette fameuse planche a été ajoutée à certains exemplaires, sans prouver en aucun cas que
ceux-ci sont d'un premier tirage. Elle ne figure d'ailleurs pas dans la table des gravures.
De la même manière, les 14 hors-texte de médailles, qui ne sont pas sur la table, ne font que
reprendre les mêmes planches figurant comme culs-de-lampe, ne figurent pas dans cet
exemplaire, et ont pu être ajoutées en cours de tirage.
"One of the monuments of french eighteenth-century book production" (Blackmer)
(Réf : Blackmer 1473 ; Berlin Catalogue 1904 ; Cohen de Ricci 928-930)
13 000,00 €


LES CARACTERES ARABES DE SAVARY DE BREVES
23..-[100073] SAVARY DE BREVES : LE PSAUTIER ARABE.
Liber Psalmorum Davidis Regis et Prophetae ex Arabico Idiomate in Latinum
translatus..
Romae, ex Typographia Savariana, 1614. Excudebat Stephanus Paulus..

In-4°, (6ff), 474 pages, (1 f). Vélin souple du temps. (Petit manque de cuir sur un mors.
Quelques mouillures stabilisées dans les marges en fin d'ouvrage.).
François Savary de Brèves (1560-1628), après son Ambassade auprès de la Porte Ottomane
(1591-1605), fut nommé à Rome, où il resta en poste de 1607 à 1614.
Il avait rapporté de nombreux manuscrits orientaux de son ambassade à Constantinople, et fit
ciseler à ses frais des caractères arabes d'une très grande beauté.
Furent-ils ciselés et fondus à Istamboul, et "améliorés à son retour à Paris par le graveur
Guillaume Le Bé l'Aîné", comme l'indique C. E. Bosworth dans l'Encyclopédie de l'Islam
(page 789), reprenant A. Bernard (Histoire de l'Imprimerie Royale du Louvre, Paris, 1867,
page 40) ? Les poinçons furent-ils entièrement gravés à Paris par Guillaume Le Bé l'Aîné? A
moins qu'ils ne l'aient été à Rome, où se trouvaient les typographes des Médicis, et même le
Français Robert Granjon?

Quoiqu'il en soit, c'est à Rome que Savary de Brèves fit imprimer dans sa propre maison,
et à ses frais (et sans doute aussi aux frais du pape Paul V) avec le concours des
Maronites du Mont-Liban Scialac et Sionite, une traduction arabe du Catéchisme de
Bellarmin, et son Psautier arabe-latin, qui porte la mention "Ex Typographia Savariana.
Stephanus Paulinus excudebat" -ce qui semble induire qu'Etienne Paulin eut peut-être sa part
dans les poinçons. Le Psautier aurait du paraître en premier, mais il resta longtemps sous
presse, l'Inquisition tardant à donner son Imprimatur.
Rappelé en France en 1615, il fit venir en France Etienne Paulin -et ses caractères- et publia
Les Articles du Traité fait en l'année 1604 entre Henri le Grand et Sultan Amat.
Savary de Brèves mourut en 1627, et ses poinçons furent mis à l'encan. Ils furent acquis (sans
être payés) par Antoine Vitré, "imprimeur du Roy ès langues orientales" puis, en 1674, à la
mort de celui-ci, furent déposés à l'Imprimerie Royale.
Les caractères de Savary de Brèves sont pour l'arabe ce que sont les caractères de
Garamont pour le grec : les plus élégants jamais gravés.
4 000,00 €


24..-[464] STRABO.
Strabonis rerum geographicarum libri XVII. Isaacus Casaubonus recensuit...
Lutetiae Parisiorum, typis Regiis. (Paris. Morel. 1620).
In-folio, (6ff), 843 pages ; (56 ff) pour l'index, (1f) et 282 pages ; (1f. blanc), (4ff) pour
l'index. Plein vélin ivoire rigide ; décor à froid à la Du Seuil ; large motif central
d'arabesques frappé à froid. Traces de liens. Reliure du temps, dite hollandaise. (Travail de
vers bénin dans la marge inférieure des cahiers A et B.).
Bel exemplaire. Edition donnée par Fédéric Morel le Jeune (1558-1630), fils aîné de
Fédéric Morel Ier, pourvu comme son père de la charge d'Imprimeur Royal, qu'il quitta en
1602 au profit de son frère cadet Claude Morel, pour se consacrer entièrement à ses travaux
d'érudition.

Selon Renouard ("Les descendants de Fédéric Morel", in Vie et Oeuvres de Fédéric Morel),
il "surpassa son père et fut l'un des plus savants commentateurs au XVIIème siècle....Ses
éditions d'Aristote, de Dion Chrysostome et de Strabon restèrent célèbres".
Il se fonda sur l'édition genevoise de 1587, en la corrigeant, et y ajouta ce qu'il appela
modestement des "Observatiunculae", corrections brèves et néanmoins décisives en
particulier sur les livres XII et XVI, ainsi, probablement que la dédicace au Conseiller Royal
Méric de Viq signée de manière collective " Bibliopolae Parisienses".

Les pièces liminaires (poèmes latins d'Antoine du Faye et de Théodore de Bèze) sont reprises
de l'édition de 1587, comme la traduction latine de Xylander.
Cette édition est considérée comme la meilleure, jusqu'à l'édition Koraï de 1816-1819.
Belle typographie grecque-latine sur deux colonnes, avec de nombreux bandeaux et lettrines.
Les caractères grecs sont des Garamond ou Grecs du Roi Gros Romain 116
(Schweiger, p. 303 : "Diese zweite Ausgabe des Casaubonus ist sehr verbessert und
vermehrt, und schön und correct abgedruckt." Ce qui revient à dire qu'elle est augmentée,
meilleure que la première édition de Casaubon publiée en 1587 à Genève, et qu'elle est belle
et correctement imprimée.
1 500,00 €


25..-[535] SUAREZ DE FIGUEROA, Cristobal & LANCELOT, Nicolas.
La Constante Amarilis de Cristoval Suarez de Figueroa. Divisée en quatre discours.
Traduite d'Espagnol en François par N.L. Parisien.
A Lyon, par Claude Morillon, imprimeur de M. de Montpensier. 1614..
In-8, (8 feuillets) et 565 pages, (9 feuillets.) Plein veau du début du XVIIIème siècle. (Habiles
restaurations anciennes à la reliure. Mouillures dans l'angle supérieur des ff. de table.).
Deuxième édition du texte espagnol, l'édition originale étant de Valence, 1609. Elle est
accompagnée de la traduction en français de Nicolas Lancelot.
(Palau, XXII, page 244)
600,00 €


26..-[200232] [TORINO].
La sontuosa illuminazione della Citta di Torino per l'Augusto Sposalizio delle Reali
Maesta di Carlo Emmanuele Re di Sardegna e di Elisabetta Teresa, Principessa
Primogenita di Lorena. Con l'aggiunta della pubblica Esposizione della Santissima
Sindone. Descritta in Lingua italiana e franzese. Co' Disegni delle piu ragguardevoli
Vedute.. Torino. Gio. Battista Chais, Regio Stampatore. 1737.
In-folio (370 X 250 mm). Frontispice dessiné et gravé à l'eau-forte par de Prenner figurant
les armes jointes de Sardaigne et de Lorraine, XXVII pages, ( 1 p.), XVI pages, 13 (sur 14 : la
planche 5 manque) planches hors-texte gravées à l'eau-forte. Reliure de présent en veau
fauve, double filet extérieur avec fleurons d'angle, double filet intérieur avec fleurons d'angle
; armes de Sardaigne au centre des plats. (Dos très frotté avec perte des ors ; coiffes
arrachées ; coins émoussés ; armes du second plat en partie effacées. Quelques rousseurs et
salissures)..
Ouvrage peu courant, publié à l'occasion du mariage de Charles Emmanuel III de Savoie, roi
de Sardaigne, duc de Savoie et prince du Piémont, avec Elizabeth Thérèse de Lorraine. C'est
un des plus beaux livres de fêtes du XVIIIème siècle italien. Malheureusement
l’exemplaire est incomplet de la planche 5.
Les planches, gravées par Belmond, de Prenner, Hérisset, Daudet, etc... et tirées sur papier
fort, représentent différentes vues de Turin, avec les aménagements, illuminations et
installations conçus par les architectes Ignazio Massoni, Bernardo Vittone, et Ignazio
Agliaudo. Toutes les planches (sauf 1) sont doubles ou dépliantes.
(Cicognara 1504.)
1 500,00 €


27..-[985] VANEL, Jean de
Abrégé nouveau de l'histoire générale des Turcs. Où sont décrits les événemens et les
révolutions arrivées dans cette vaste Monarchie depuis son avénement jusqu'à présent.
Avec les portraits des empereurs Ottomans tirez sur les meilleurs originaux. A Paris, au
Palais, chez Charles Osmont. 1689..
4 volumes in-12. (22 feuillets), 468 pages chiffrées par erreur 458 et (8 feuillets) ; (2ff), 498
pages et (8 feuillets) ; (2ff), 592 pages et (8 feuillets) ; (1f), 555 pages et (6 feuillets). Plein
veau fauve. Reliure du temps. (Coins frottés ; 2 coiffes frottées. Tache d'encre sur le premier
plat du tome III. Interversion des tomaisons des tomes I et IV)..
Bel exemplaire de ce livre rare et important pour l'histoire des Turcs et de leurs relations –
complexes- avec le reste du monde. Bien complet des 24 « portraits d’empereurs turcs" et du
portrait de Scanderberg.
1 500,00 €

28..-[200233] VERSAILLES.
Vues et plans du Château et des Jardins de Versailles, avec les statues, termes et vases...
[De la collection d'estampes connues sous le nom de Cabinet du Roi]
.Paris. . [1664-1727?].
Grand in-folio (Circa 500 X 360 mm). 82 planches montées sur onglet, dont 26 doubles ou
dépliantes. Plein maroquin du XVIIIème siècle. (Coiffes frottées ; coins écrasés ; tache
d'encre atténuée sur un plat). Parfait état intérieur, exempt de toute rousseur..
4 plans et 78 planches, gravés par Israel Silvestre, Nolin, Le Pautre, Edelinck, Audran,
Chauveau, Louis de Chastillon, Simonneau. Les dates gravées vont de 1664 à 1689.
Ce recueil, qui n'a jamais de titre, semble bien appartenir au premier tirage indiqué par
Brunet (I, 1443) avec la description suivante : "Vues, plans, etc... du Château de Versailles,
avec les statues, termes et vases, 78 pièces gravées de 1672 à 1684", bien que notre
exemplaire soit riche de 82 planches (avec les plans), gravées de 1664 à 1689, et qu'il ne
possède pas de texte.


[Détail des 82 planches sur demande]
"Ce recueil [Le Cabinet du Roi] se compose de volumes d'estampes exécutés par ordre de
Louis XIV, et publiés d'abord séparément, en différents formats, avec des explications
imprimées. Au commencement du dernier siècle, il n'était pas aussi complet qu'il l'a été
depuis ; il paraît même que ce ne fut qu'en 1727 qu'on songea à le réunir en un seul corps
d'ouvrage. A cette époque, on commença à faire tirer toutes les planches sur du papier Grand
Aigle, afin que tous les volumes, à l'exception de celui des batailles d'Alexandre, se
trouvassent de la même grandeur..." (Brunet, I, 1442).
Dans le tirage de 1727, il n'existe aucun tome sur Versailles renfermant 78 (ou 81) planches,
mais des tomes séparés pour les Plans et vues du château (tome V, 29 planches), les grottes,
labyrinthe, fontaines et bassins (tome VI, 89 planches en 53 pièces), les statues antiques et
modernes (tome VII, 48 ou 62 planches), les termes, bustes, sphinx, vases (tome VIII, 50
planches).


Ces planches avaient été commandées par Louis XIV lui-même, qui, en 1660, grâce à
l'intervention de Robert Nanteuil, donna aux graveurs, par arrêt du conseil, un statut légal.
Nous ne trouvons pas d’exemplaire identique ni en vente publique, ni chez les libraires.
Quelques exemplaires répertoriés dans les Bibliothèques :
Un exemplaire avec 78 planches, dont 22 doubles, est localisé à la Staatsbibliothek de
Berlin ; un autre, dans le fonds Cicognara, à la Bibliothèque Vaticane. L’exemplaire
annoncé à la Royal Academy of Arts est annoncé en 92 planches –mais, après vérification,
n’en comprend que 82, dans un ordre légèrement différent, avec une planche de Pérelle en
plus, mais une planche de Chauveau en moins. Tous ces exemplaires sont sans texte.
Les cuivres originaux, commandite royale, sont conservés à la Chalcographie du Louvre,
créée en 1797.
13 000,00 €

Partie moderne :du numéro 29 au numéro 50

UN MANUSCRIT ORIGINAL DE JORGE LUIS BORGES
29.-[200240] BORGES, Jorge Luis.
Manuscrit original de "Buenos Aires en Tinta China. Prologo."
2 pages manuscrites de cahier à spirales in-4. 42 lignes d'une écriture serrée, datées de
"Buenos Aires, 25 de marzo de 1950", et signées J.L.B.
.
Manuscrit autographe complet du Prologo (Préface) de l’ouvrage « Buenos Aires en
tinta China », publié à Buenos Aires, Losada, en 1951. Cet ouvrage a été illustré par le
peintre italien Attilio Rossi (1909-1994), qui séjourna en Argentine et au Mexique de
1935 à 1950, où il était l’ami de José Luis Borges, Pablo Neruda, Rafael Alberti, Octavio
Paz, Diego Rivera etc…
« Prologo.
Que estas sensibles y precisas imágenes de nuestra querida ciudad sean obras de un
espectador italiano es cosa que no debe asombrarnos. En lo arquitectónico, Buenos Aires
tendió a apartarse de lo español como ya se había apartado en lo político; diferir de los padres
es tal vez una fatalidad de los hijos. … »
« …En algún tiempo, el concepto de paisajes urbanos debe haber sido paradójico; no sé quién
lo A lo anterior se replicará que el estilo que he juzgado esencial está condenado a morir, ya
que las nuevas construcciones lo ignoran y las antiguas no pueden aspirar a perpetuas. No está
lejos el día en que no quede un solo patio ajedrezado, una sola puerta cancel. Realmente, no
sé qué responder a esa objeción. Sé que Buenos Aires, alguna vez, dará con su otro estilo y
que esas formas venideras preexisten (secretas y evasivas para mis ojos, claras para el futuro)
en las deleitables páginas de este libro. »
(Joint :)
Buenos Aires in Tinta China. Dibujos de Attilio Rossi. Prologo de Jorge Luis Borges. Poema
de Rafael Alberti.
Editorial Losada. Buenos Aires. Acabado de imprimir el 29 de marzo de 1951.
In-12, 186 pages. Toile éditeur, jaquettes illustrées conservées. (Jaquettes déchirées avec
manques. Un coin du plat supérieur fragilisé. Rousseurs au fond des cahiers, près des
coutures).
Edition originale.
9500,00 €

UNE RELIURE DE MADELEINE GRAS
30..-[100142] Louis CHADOURNE, Louis & Madeleine GRAS
Le Pot au Noir. Scènes et figures des Tropiques. De Louis Chadourne. Bois gravés par Pierre
Falké.. Paris. G. et A. Mornay. 1922.

Petit in-4°, 267 pages, (3 ff). Couvertures conservées. Plein maroquin à gros grains orange ;
large décor géométrique dans la partie inférieure, composé de maroquin noir, de maroquin
havane clair et de maroquin havane foncé. Doubles gardes. Tête dorée. Etui aux coupes
bordées de maroquin. Reliure du temps signée Madeleine Gras..
Premier ouvrage paru dans "La Collection Originale " des Mornay.
Un des 757 numérotés sur vélin de Rives. Très belles illustrations de Falke, gravées sur bois,
et rehaussées par le grand coloriste Saudé.

Intéressante reliure de Madeleine Gras, s'ouvrant sur des doubles gardes de sa
conception, très originales. Madeleine Gras (décédée en 1958) suivit les cours de l'Union
Centrale des Arts Décoratifs, avant d'entrer dans l'atelier du grand relieur Noulhac, où elle
côtoya Rose Adler. Elle fut remarquée au salon de la Société Nationale des Beaux-Arts de
1922, puis au salon des Artistes Décorateurs de 1924.
"Son originalité fut de chercher à marier de façon inédite et très simple deux couleurs ou
deux matières. Beaucoup de ses reliures, réalisées pour le collectionneur David-Weil furent
détruites pendant la guerre" (In "Reliures de femmes de 1900 à nos jours", Librairie J.C.
Vrain, 1995)
1 500,00 €

31..-[8000] COLONIE DE METTRAY.
Colonie agricole et pénitentiaire de Mettray..
Paris. [Lemercier]. [Circa 1845].

In-folio (420 X 290 mm). Titre lithographié avec encadrement, et 20 lithographies à pleine
page. Reliure de l'éditeur en basane maroquinée violine, filets à froid et à chaud, larges fers
rocaille dans l'encadrement ; "Colonie de Mettray" frappée au centre du plat supérieur. Dos
orné de petits fers rocaille. Toutes tranches dorées. (Coiffes et coins émoussés ; rousseurs
très marquées sur une dizaine de lithographies)..
Le Code Pénal de 1810 prévoit, pour la première fois, une catégorie spéciale de détenus : les
enfants âgés de moins de 16 ans. La prison de Strasbourg inaugure les quartiers réservés aux
mineurs en 1824 ; en 1836, est créée la Petite Roquette, à Paris, entièrement destinée aux
jeunes délinquants. Les conditions d'enfermement restent à peu de choses près les mêmes que
pour les détenus adultes: privation et répression.

En 1833, au retour de leur voyage d'études aux Etats-Unis, Alexis de Tocqueville et Gustave
de Beaumont publient leurs : "Écrits sur le système pénitentiaire en France et à l'étranger, (ou
du système pénitentiaire aux États Unis et de son application en France)". Des deux modèles
américains, celui de Cherry Hill à Philadelphie (le Panoptisme, commenté par Michel
Foucault dans "Surveiller et punir") , et celui de la prison d'Auburn, ils recommandent celui
d'Auburn : respect du silence, travaux en groupes, enfermement la nuit.
Après ce rapport, le magistrat Demetz, encouragé par l'inspecteur général des prisons Lucas,
favorable à la séparation des adultes et des enfants incarcérés, entreprend lui aussi un voyage
d'études sur les lieux d'enfermement européens et américains. Il semble préférer le système
philadelphien.

En 1839, il démissionne de la magistrature pour se consacrer entièrement à la création de la
colonie pénitentiaire de Mettray.
Il en est le premier directeur, soutenu par la famille Royale, et par Tocqueville, de Beaumont,
le banquier tourangeau Goüin, l'agronome de Gasparin, Alphonse de Lamartine etc... qui
adhèrent à l'assemblée des Fondateurs de la Société Paternelle.
La Colonie de Mettray (1839-1937) est donc à l'origine une tentative "philanthropique" de
réinsertion de jeunes délinquants. Première du genre dans le monde, ses méthodes serviront de
modèles à de nombreuses colonies pénitentiaires en Europe et aux Etats-Unis.
Son emplacement, hors-de la ville (Tours est à une dizaine de kilomètres) sur la propriété de
plusieurs centaines d'hectares prêtée par H. Bretignières de Courteilles, permet d'espérer que
ses pensionnaires échapperont aux perversions de la ville, fatales aux classes pauvres. Ses
bâtiments, construits par l'architecte Blouet, sont divisés en ateliers et en pavillons, prévus
pour des "familles" de 30 à 40 individus, dirigées par des chefs de famille de leur âge qui sont
proposés par les curés des villages à l'entour.
Sont proposés aux colons des activités physiques (lithographies figurant des séances de
gymnastique et l'école de natation), des apprentissages (lithographies représentant les ateliers
de cordiers et cordonniers, la fabrique d'instruments aratoires, l'école d'horticulture, l'exploitation
de la carrière -ou le cassage des pierres). D'autres lithographies montrent des vues
générales de la Colonie, des vues des dortoirs pendant les séances d'installation des hamacs,
ou bien les colons assistant sagement aux offices religieux. La dernière lithographie, intitulée
"Tronc des objets perdus et retrouvés" présente un colon en train de lire probablement la
Bible, seul livre autorisé pendant les punitions.

Dans le dernier tiers du XIXème siècle, Mettray devient peu à peu un véritable bagne
d'enfants, à la discipline militaire, pour ne pas dire un mouroir.
Michel Verne fit un séjour à la Colonie Pénitentiaire à la demande de son père, Jules
Verne, comme d'autres fils récalcitrants de la bourgeoisie, et comme de nombreux enfants
délinquants ou rebelles venus du peuple.
Jean Genet fut un des colons de Mettray, jusqu'à l'âge de 18 ans (1928) : il fait le récit de
son séjour dans le Miracle de la Rose, publié en 1946.
1 200,00 €


RARISSIMA ET CURIOSISSIMA
32..-[100081] CURIOSA.
Monsieur de La Braguette. Les treize Sonnets du Doigt Dedans.
Domrémy la Pucelle. (Vosges). Au Couvent des Puces travailleuses..
[Bruxelles]. [Kistemaeckers]. 1882.

In-8, 30 pages et (1 f.) 1/2 veau à coins du début du XXème siècle..
Rarissime édition originale de ces sonnets obscènes du grand poète belge Théodore
Hannon, admirateur de Gautier et de Baudelaire, ami de Félicien Rops et de Huysmans. Au
verso du titre, il est précisé que "cette artistique plaquette n'a été tirée qu'à 69 exemplaires non
mis dans le commerce, et exclusivement réservés aux Dames repenties du Couvent de
Domremy la Pucelle (Vosges)".
L'ouvrage est remarquablement imprimé en rouge, brun, bleu, vert et violet par A. Lefèvre,
sur un papier vélin crème.
(Catalogue Peyrefitte, n°104. Piat, Les Livres de l'Enfer, 1441).
1 200,00 €


33..-[100077] CURIOSA.
Vénus la Populaire, ou Apologie des Maisons de Joie.
Bruxelles. Gay et Doucé. 1881.
In-8, (2 ff), I-XI et 12-117 pages, (1 f). Frontispice de J.A. Chauvet, gravé à l'eau-forte et tiré
en sépia sur Chine. Couvertures et dos conservés. 1/2 chagrin du temps..
Réédition tirée à 500 exemplaires par "les éditeurs sous le manteau" Gay et Doucé, d'un texte
publié pour la première fois en 1727 en Hollande. L'auteur probable, l'écrivain anglais
Mandeville, (sous le pseudonyme de Phil Pornix) préconise le lupanar comme moyen
rationnel et hygiénique de renforcer les liens du mariage et diminuer les dangers de la
masturbation et autre manufriction.
(Duprilot "Gay et Doucé, éditeurs sous le manteau, n°43 page 180).
150,00 €


34..-[2928] GAUTIER, Théophile
Jettatura. Par Théophile Gautier. Compositions et gravures de François Courboin..
Paris. Librairie de la Collection des Dix. A. Romagnol. 1904.
Grand in-8 (265 X 172 mm), 193 pages et (1 feuillet). Plein maroquin rouge à gros grains
écrasés. Encadrement de filet droit dans lequel s’inscrivent 2 encadrements de 3 filets
s'achevant en arabesques dans les angles. Dos orné. Double filet droit sur les coupes, 8 filets
droits d'encadrement intérieurs ; gardes de tabis rouge. Toutes tranches dorées. Couvertures
conservées. Reliure du temps signée Canape R.D. (Légères rousseurs sur le faux-titre et le
titre).


Tirage total à 300 exemplaires numérotés, dont 20 sur Japon et 40 sur Chine ou vélin de cuve.
Exemplaire sur Chine non numéroté (hors-commerce), portant l'envoi suivant : "A Maître J.
Clarétie. Souvenir amical de l'éditeur Romagnol".
L'ouvrage est illustré de 24 eaux-fortes originales en couleurs in-texte de Courboin,
imprimées en taille-douce par Porcabeuf, avec les suites en noir avec remarque, en couleurs
avec remarque, et en couleurs sans remarque.
Georges Canape (1864-1940) succéda à son père en 1894, héritant du matériel de Belz-
Niédrée. Il pratiqua la reliure de luxe pour les grands bibliophiles. Il s'adjoignit un atelier de
dorure en 1899 -d'où la signature Canape R(elieur) D(oreur). Il obtint une médaille d'argent à
l'Exposition Universelle de 1900, et tint une large place à l'Exposition des Arts Décoratifs de
1925.


François Courboin (1865-1926), élève de Braquemond et de Buhot, fut graveur, historien de
la gravure, et directeur du Cabinet des estampes de la Bibliothèque Nationale de 1906 à 1925.
Arsène Arnaud Clarétie, dit Jules Clarétie (Limoges 1840 - Paris 1913), écrivain et
historien, fut Président de la Société des Gens de Lettres, membre de l'Académie Française, et
Administrateur général de la Comédie Française.
650,00 €


UN POETE CUBAIN DE LANGUE FRANÇAISE
35..-[100070] GODOY, Armand.
Triste et tendre. Préface de Jean Royère..
Paris. Emile-Paul Frères. 1927.


In-8, (6 ff), VII pages, 119 pages, (4 ff) ; couvertures conservées. Plein maroquin janséniste
lie-de-vin, large encadrement intérieur, gardes de moire. Toutes tranches dorées. Reliure du
temps signée Canape et Corriez. (Coiffe inférieure et coupe inférieure frottées.).
Edition originale tirée à 571 exemplaires.


Précieux exemplaire, un des 6 sur Japon Impérial, premier grand papier chiffré de A à
F (Exemplaire B), avec ce bel envoi : « A Marie et Jean Royère -Muse et Chant, Vestale
et Flamme- qui comprennent le mystère de mon âme. Armand Godoy".
"Ce recueil attire par sa complexité. Elle réside d'abord dans la pensée. L'inspiration en est
double ; d'une part le poète évoque ses Antilles natales et les peint avec une puissance
incantatoire. Mais, d'autre part sa patrie d'élection exerce sur Godoy la même fascination."
(Préface de Jean Royère).


Armand Godoy (La Havane 1880 - Paris 1964) s'installa à Paris en 1919, et commença dès
1922 à publier des poésies en langue française. Grand admirateur -et collectionneur- de
Baudelaire, Godoy était proche des poètes du Parnasse et des symbolistes, insistant dans son
oeuvre particulièrement sur le rythme et la musicalité des phrases.
Jean Royère avait fondé en 1906 La Phalange, la plus importante revue littéraire du début du
XXème siècle. Les parutions en cessèrent en 1914. Armand Godoy contribua financièrement
et intellectuellement à sa renaissance en 1924
500,00 €


36..-[20049] Edmond JABES & Gérard GAROUSTE
La Rosée. Extrait du Livre des Ressemblances de Edmond Jabès. Texte manuscrit et
lithographies de Gérard Garouste..
Paris. Société des Francs Bibliophiles. 1997.
Petit in-4°, en feuilles, sous couvertures rempliées et illustrées en couleurs. Chemise et étui.
Tirage total à 140 exemplaires, tous sur vélin d'Arches.
Premier livre illustré par des lithographies de Gérard Garouste, publié à l'occasion du
50ème anniversaire de la Société des Francs Bibliophiles. Ouvrage entièrement lithographié
en couleurs. Ce dépliage-repliage, ouverture-fermeture des feuillets ne serait-il pas le
cheminement initiatique pour accéder à la Connaissance, un rite bibliophile?... Comme pour
un papyrus, une soie calligraphiée, le long déroulement de la feuille offrira finalement son
mystère au lecteur attentif et impliqué". (G. Kraemer, in "Arts et Métiers du Livre n°207. Le
Livre et l'Artiste.) Exemplaire n° 56, signé par Gérard Garouste.
350,00 €


37..-[360] KROL, Abram.
La Fiancée du Septième Jour. Poème, VII burins et bois gravés. De Abram Krol..
Paris. Caractères. 1955.
In-8 à l'italienne. ( 2 ff) blancs, 48 pages et (4 ff), les 2 derniers blancs. Couvertures illustrées
d'un bois gravé.
Edition originale tirée à 99 exemplaires seulement, tous tirés sur papier d'Auvergne
Richard de Bas, illustrée de bois et de 7 eaux-fortes originales.
Un des 92 (n°32) numérotés en chiffres arabes, signé par Abram Krol.
Cet ouvrage manque à Monod (Manuel de l'Amateur de Livres illustrés modernes).
Abram Krol (1919-2001), né en Pologne, émigre en France en 1937, et s'engage dans la
Légion Etrangère dès le début de la guerre.
Il expose pour la première fois en 1946 à la Galerie Katia Granoff, et commence à illustrer
des livres d'artistes à partir de 1949. Son inspiration, empreinte de culture hassidique, sa
maîtrise de la gravure sur bois et sur cuivre, en font un des graveurs les plus recherchés
des années 1950-1980.
500,00 €


38..-[100136] RIMBAUD, Arthur.
Voyage en Abyssinie et au Harrar. Paris. La Centaine. 1928.
In-8, 64 pages, (1 f). Non coupé. Broché. (Petite tache claire courant dans la marge
inférieure).
Edition originale, tirée à 418 exemplaires. Un des 350 sur vélin blanc pur chiffon du Marais.
350,00


39..-[100110] SCIAMA, André (A. Semiane, dit).
Paris en sonnets. Illustré de 29 compositions par Henriot.. Paris. L. Conquet. 1897.
In-8, (28 ff) imprimés au recto seul. Couvertures illustrées conservées. 1/2 maroquin cerise à
coins. Reliure du temps signée Carayon. (Salissure sur la garde blanche).
Tirage à 300 exemplaires seulement, non mis dans le commerce. Charmantes illustrations en
couleurs sur chaque feuillet, encadrant le texte des sonnets. Exemplaire nominatif de
"Monsieur Emile Charpentier".
(Monod, 10250) 200,00 €


40..-[6548] VIAN, Boris.
L'automne à Pékin. Paris. Les Editions de Minuit. (Mai 1956)..
In-12, 317 pages, (1 feuillet) pour l'achevé d'imprimer. Broché. Couvertures illustrées.
Parfait exemplaire de la seconde édition, en grande partie édition originale. Il n'existe
pas de grand papier.
Envoi de l'auteur à Marcel Lamy.
Marcel Lamy, alors directeur du Grand Théâtre de Nancy, produisit, mit en scène et dirigea la
"première mondiale" de l'opéra de Boris Vian "Le Chevalier de Neige",sur une musique de G.
Delerue, le 31 janvier1957.
Malgré un succès triomphal, Marcel Lamy dut quitter son poste ; il partit pendant deux ans
exercer son art à l'étranger. André Malraux le fit revenir en France en 1959, en lui confiant la
direction de l'Opéra Comique.
1 500,00 €


41..-[6573] VIAN, Boris.
Le Goûter des Généraux. Dossiers acénonètes du Collège de Pataphysique 18-19.
7 clinamen 89 E.P. (1962)
In-8 (240 X 157 mm), 128 pages. Couvertures imprimées rose-fuchsia. Agrafé.
Le titre complet de la pièce est ainsi imprimé :
"Sous-commission des ersatz. (Président : le T.S. Boris Vian) Le Goûter des Généraux par
Boris Vian, Satrape de son vivant. Promoteur Insigne OGG.
Illustrations du Régent Siné, S.T. de la P.P.A. de la R., Gonfanonier OGG."
Tirage du 7 Clinamen 89, identique au tirage du 4 Clinamen paru 3 jours plus tôt le 26 mars
1962) La présentation est la même : seules différent la couleur des couvertures et du papier,
dit "d'affiches multicolores" utilisé le 4 clinamen.
Un des 166 exemplaires de tête (n°125), imprimés sur papier couché.
150,00 €


NRF UNE OEUVRE UN PORTRAIT
Première collection littéraire à tirage limité publiée par la NRF.
42..-[100087] ARAGON, Louis.
Les Aventures de Télémaque. Avec un portrait de l'auteur par Robert. Delaunay..
Paris. N.R.F. "Une Oeuvre, un Portrait". 1922.
In-16, 95 pages, (1 f). Broché..
Edition originale, tirée à 1050 exemplaires. Un des 1000 sur vélin de Rives. (N° 81)
60,00 €


44..-[100021] ARTAUD, Antonin.
L'Ombilic des Limbes. Avec un portrait par André Masson gravé sur bois par Aubert..
Paris. N.R.F. "Une Oeuvre, un Portrait". 1925.
In-16, 69 pages, (1 feuillet). Broché. Couvertures rempliées..
Edition originale, tirée à 809 exemplaires. Un des 750 sur vélin Navarre (n°194).
250,00 €


45..-[100062] CREVEL, René.
Détours. Avec un portrait de l'auteur par Eugène Maccown gravé sur bois par Aubert..
Paris. N.R.F. "Une Oeuvre, un Portrait". 1924.
In-16, 104 pages, (1 f). Broché..
Edition originale du premier livre de René Crevel (1900-1935). Tirage à 1140
exemplaires, celui-ci un des 1115 sur vélin Navarre..
150,00 €


46..-[100093] ELUARD, Paul.
Mourir de ne pas mourir. Avec un portrait de l'auteur par Max Ernst..
Paris. N.R.F. "Une Oeuvre, un Portrait". 1924.
In-16, 56 pages, (4 ff). Broché. Non coupé. (Dos fané)..
Edition originale tirée à 545 exemplaires, celui-ci un des 535 sur vergé Navarre (n°412).
"Pour tout simplifier, je dédie mon dernier livre à André Breton" (Dédicace imprimée).
150,00 €


47..-[20045] GANGOTENA, Alfredo.
Orogenie. Avec un portrait par P.A. Bar, gravé sur bois par Aubert.
Paris. N.R.F. "Une Oeuvre, un Portrait". 1928.
In-16, broché.
Edition originale. Tirage à 611 exemplaires, celui-ci un des 595 sur vélin simili cuve..
Premier recueil de poèmes d'Alfredo Gangotena (Quito 1904- Quito 1944). D'origine
équatorienne, Gangotena est bilingue et son oeuvre est écrite en français. Ami de Henri
Michaux, avec qui il voyagea dans les Andes (« Ecuador » a été publié en 1929), Gangotena
est proche des surréalistes, de Max Jacob et Supervielle.
L’ouvrage a été réédité en 1992, avec une préface (posthume) de Henri Michaux.
100,00 €


48..-[100060] GIDE, André.
Les Poésies d'André Walter. Avec un portrait par Marie Laurencin..
Paris. N.R.F. "Une Oeuvre, un Portrait". 1922.
In-16, 49 pages, (2 ff). Broché..
Tirage à 525 exemplaires, tous sur vergé d'Arches. (N°262). 40,00 €


49..-[100061] JACOB, Max.
Visions Infernales. Avec un portrait de l'auteur par lui-même.
Paris. N.R.F. "Une Oeuvre, un Portrait". 1924.
In-16, 89 pages, (2 ff). Broché. .
Edition originale tirée à 550 exemplaires. Un des 535 sur Vergé Navarre (n°162).
100,00 €


50..-[100090] PONGE, Francis.
Douze petits écrits. Avec un portrait en lithographie par Mania Mavro..
Paris. N.R.F. "Une Oeuvre, un Portrait". 1926.
In-16, 44 pages, (2 ff). Broché. Non coupé..
Edition originale tirée à 735 exemplaires. Un des 650 sur vélin simili cuve (n°511). Premier
ouvrage de Ponge.
200,00 €


Extract from the Rules of the International League of Antiquarian Booksellers Code of usages and Customs :
Art.9. TERMS AND CONDITIONS. It should be understood that books are normally offered for sale in catalogues at the prices affixed,
subject to prior sale, and at that payment is either due in advance or, when satisfactory credit has been established, promptly on receipt
of the goods…
Art.10. BANK CHARGES. The supplier must be paid the full amount of this invoice ; the buyer is responsible for all clearing and bank
charges relating to the transaction.
Références Bancaires : Caisse d’Epargne Centre Val de Loire
14505-00002-08001032670-31
IBAN : FR76 1450 5000 0208 0010 3267 031
BIC : CEPAFRPP450

catalogue 2015.pdf

16:05 Publié dans LIVRES | Lien permanent | Commentaires (0)

10/05/2015

EXPOSITION - 4 REGARDS ARGENTINS

LIBRAIRIE VEYSSIERE SIGMA
PRESENTE

4 REGARDS ARGENTINS

PANOSETTI, PERROTTA, PESCE, PIETRA

Peintures et dessins

Du 15 mai au 6 juin 2015
Vernissage le 15 mar 2015 à 19H00

25, rue Colbert, 37000 Tours - 02 47 61 47 21

06/05/2015

Le choeur féminin de Marmoutier (37)

Vendredi 12 juin 2015
20H30

Chapelle de l'Institution Marmoutier

Le choeur féminin de Marmoutier
Autour de la musique du monde et contemporaine

Invitée, Xie Ling Veyssière (
解凌), interprètera des chansons traditionnelles
d'Extrême-Orient, dans leur langue originale

Direction : Sandra ROTINAT
Piano : Colette CESCOSSE D'ARVILLE

Participation aux frais : 8 euros.